Posts Tagged ‘critique’

J’ai enfin vu Dragonball Evolution…

Thursday, July 15th, 2010

J’ai longtemps hésité avant de voir ce film. Tellement, que je m’étais même résolu à ne jamais le voir.
Je suis pourtant un fan de Dragonball depuis… le Club Dorothée ! C’est dire si ça fait un bail. J’ai lu tous les mangas la première édition à la belle tranche multicolore et je les relis encore avec beaucoup de plaisir. J’ai aussi maté tous les animes et OAV, malgré l’ennui profond que peuvent provoquer de nombreux épisodes. Et j’ai même réussi à apprécier Dragonball GT ! La preuve que j’aime Dragonball.

Me voila donc piqué par la curiosité, après avoir jeté un œil distrait dans ma collec’ de mangas. “Tiens ! J’ai toujours pas vu ce p*tain de film !”. Me voila donc en possession dudit film. C’est parti.

A partir de là je vais spoiler pas mal. Alors si vous tenez à le voir et à le découvrir par vous-même, arrêtez de lire.

L’histoire

Voyant la couverture et le trailer du film, j’avais vite pardonné le fait que Goku soit déjà un ado quand il rencontre Bulma et qu’il commence la quête des bouboules. Après tout, sur un film d’1h30, il faut se bouger le cul de faire venir l’histoire et l’action, alors passons sur les présentations un peu trop longues. Je dis ça malgré le fait que ma période préférée soit l’enfance de Goku et la période des tournois.
Ce que j’ai eu plus de mal à pardonner c’est son coté un peu trop bogoss’ plein de gel. Goku a une coupe à la con, pas un coiffé-décoiffé de mannequin. Et il n’a pas de queue… J’imagine qu’on va même pas entendre parler de Saiyen si ça commence comme ça.
Par contre, je trouve que le choix de l’acteur n’est pas trop mauvais, je trouve qu’il a une forme du visage assez proche de ce que j’imaginerais comme étant un “vrai” Goku.

Bon commençons le film.
“Picolo est un gros vilain qui faillit détruire la Terre il y a 2000 ans, mais les humains réussirent à le coincer dans un genre d’urne magique, blablabla… Et il a été libéré pour prendre sa revenche”.
Donc, après une intro de blabla un peu à l’ouest de l’histoire originale, on retrouve Goku qui vit avec son grand-père Gohan… WTF ?!! Il est donc encore en vie. Bon ignorons ce détail… grmblmblm…
Ils s’entrainent dans la bonne humeur dans le jardin de la maison, un peu paumé dans la forêt. Je dois dire, que j’ai trouvé les couleurs assez jolies dans cette intro du film. Ça peut être un détail, mais bon, c’est un bon point, et je tiens à le noter, vu qu’il y en a peu. Goku est un ado, donc il va à l’école, tout ça. Son grand-père lui a fait promettre de ne pas se battre avec ses petits camarades, alors Goku, il passe un peu pour une lopette. Mais c’est pas grave.
C’est pas grave parce que c’est bientôt son 18ème anniversaire ! Wouhou ! Et son grand-père va lui offrir un super cadeau, une boule orange avec 4 petites étoiles qui flottent dedans. D’ailleurs les boules sont assez jolies aussi (toujours dans l’optique de trouver quelques compliments à faire sur ce film).
Et ce soir, il va tout lui expliquer sur son histoire, parce qu’apparemment Goku a un passé qu’il ignore et qui est plein de secrets incroyables. Goku fait sa life d’ado et finit par être invité à une super soirée chez Chi-Chi (très jolie aussi).
Ce petit coquin rate la soirée d’anniv’ organisée par son grand-père et réussit à dérouiller un petit tas de voyous sans même porter un coup. Il est fort le petit.
Mais pendant ce temps-là quelqu’un dérouille son papi, l’infâme Picolo qui veut récupérer les bouboules, accompagné d’une meuf qui fait du karate et qui a des guns laser super hi-tech.
* Goku feels a disturbance in the Force
Alors qu’il commence à marquer des ponts auprès de Chi-Chi, il s’en va brusquement, courant à travers bois pour retrouver sa maison, quasiment effondrée. Il libère son papinounet agonisant, qui lui dit de partir à la recherche de Muten Roshi pour combattre Picolo, blablabla, et meurt. Goku l’enterre et arrive bientôt chez lui Bulma qui grâce à son détecteur de Dragonballs espère trouver celle qui lui manque. Ensemble ils vont partir à la recherche de ce maître Roshi.

Nous arrivons au point de non-retour. Jusque-là, rien ne m’a paru vraiment irritant au point de vouloir arrêter le film. Le personnage de Bulma est loin de la petite pouffiasse capricieuse et chiante de l’original, mais c’était prévisible. Elle a des mèches colorées, un flingue, des capsules (w00t !), et elle sait se battre. Bon ça pourrait encore se rattraper et être un film correct. Passons. Arrive maintenant le drame.

Comment dire ça… Le personnage de Muten Roshi, AKA Kame Sennin, AKA Tortue Géniale est complètement nul à chier. Il n’a strictement rien à voir avec l’original. Il a même pas l’air vieux !! Bon ils lui ont mis une chemise à fleur pour faire un vague lien, mais pas plus. Il essaie un peu de tripoter Bulma à un moment mais pas de saignement de nez…
Ils décident de partir trouver un autre maître pour fabriquer un nouvelle urne pour emprisonner Picolo, tombent sur Chi-Chi qui comme de par hasard s’entraine là. D’un coup on repart, Bulma a détecté une boule dans le coin. Puis on tombe dans un trou.
Il se trouve qu’un personne guette au bord de se trou pour soutirer du pognon aux gens qui tombent dedans : Yamcha. Aussi nul à chier que ce putain de Roshi. Vraiment rien à voir avec l’original. Tellement moche que je pourrais pas vous le décrire sans avoir de nausées.

Yamcha rejoint le groupe. A partir de là, ça court à la recherche des boules. Les dialogues et les scènes sont bidon. Roshi essaie d’entrainer Goku pendant les trajets, comme si y’avait pas plus urgent sachant que le monde doit finir demain lors d’une apocalypse qui éveillera le copain de Picolo – dont j’ai zappé le nom – un genre de gros singe (ça vous dit rien ?).

Ils se font voler les boules par la pote à Picolo qui apparemment peut se transformer en d’autres personnes (dans ce cas Chi-Chi) alors que ça a jamais été suggéré jusque-là. Puis ils partent à sa poursuite à l’endroit où Picolo a décidé de faire son vœu.

Alors dans ce Dragonball, on peut pas faire son vœu où on veut. C’est vraiment des boules d’occasion qu’ils ont pris pour le film. Moi je me rappelais qu’il suffisait de les réunir, d’invoquer le dragon, le ciel s’assombrissait, le dragon venait et on faisait un vœu. Puis elles se changeaient en pierre pour un an et étaient envoyées aux 4 coins de la planète.

Donc ils arrivent à interrompre Picolo et à isoler une boule. Roshi meurt presque. S’en vient un combat entre Picolo et Goku alors que l’éclipse est sur le point de commencer.
On apprend alors que Goku EST l’ancien ami de Picolo incarné dans son corps et qu’il va se transformer maintenant.

Pfffff…. Est-ce que ce film a décidé de me faire chier à ce point en inventant des trucs aussi débiles ? Pourtant l’histoire originale est pas si compliquée ? C’était obligé de broder autour alors qu’on pouvait prendre de vrais morceaux de la vraie histoire pour en faire un film ? Est-ce que le concept de Saiyen était si complexe qu’elle était impossible à retranscrire à l’écran ? Bordel de merde !!! X(

Bon la fin est nulle : Goku réussit à reprendre possession de son corps par la volonté (et oui pas de queue… fallait bien trouver un truc super original) grâce aux dernières paroles de Roshi. Puis il dérouille Picolo avec un Kamehameha – enfin un “vrai” Kamehameha depuis le début du film, c’était que des genres de vapeurs de Ki, visuellement pas terribles à mon goût. Et grâce aux boules, ils ressuscitent Roshi, puis décident de repartir à la recherche des boules, maintenant éparpillées. Mais avant ça, Goku veut aller voir sa meuf Chi-Chi, ils comment une petite baston et générique de fin.

Wouh ! 1h13 seulement depuis l’écran de la Fox au début. Comme quoi, quand c’est chiant ça passe toujours moins vite.
Le pire dans tout ça arrive dans le générique… Executive Producer : Akira Toriyama. Feeeck ! Je suis écœuré.

Conclusion

Je finirai simplement : Ne regardez pas ce film. Il est décevant en tout point : pas assez bien pour être regardé, pas assez nul pour en devenir culte. C’est de la merde quoi.
Voila, je pourrais encore en dire sur pourquoi il est mauvais, mais ça pourrait titiller votre curiosité, ce que je veux éviter. :p
Et puis je fatigue.

A plouche !